En quoi consiste exactement une hypothéque

L’hypothèque est une sorte de gage ou de nantissement quasi obligatoire. Les services bancaires l’utilisent pour vous octroyer un prêt ou un rachat de crédits. En effet, si toutefois l’emprunteur ne s’acquitte pas de son crédit à un moment donné, la banque est parfaitement en droit de récupérer le bien quel qu’il soit, de le vendre et de se rembourser avec l’argent de la vente. Donc, en règle générale, c’est l’habitation elle même qui sert en quelque sorte de cautionnement au cas où on est considéré comme des mauvais payeurs. Néanmoins, il faut bien retenir que le propriétaire emprunteur ne perd pas totalement son patrimoine à partir du moment où il régularise rapidement sa situation et règle ce qu’il doit à la banque.

Il existe en France deux types de cautionnements, à savoir l’hypothèque dite classique et celle similaire appelée PPD (privilège de prêteur de deniers). Différemment de l’hypothèque courante, le PPD ne garantit pas les propriétés déjà bâties, ni celles à faire construire par un promoteur ou encore celles à choisir sur le plan avant de l’acheter.

Que ce soit l’hypothèque habituelle ou le PPD, durant la période de vos remboursements mensuels, vous avez tout à fait le droit de vendre votre appartement ou maison individuelle avant la finalité de votre crédit. A ce moment là, l’hypothèque sera immédiatement retirée. Vous pouvez aussi la faire suivre vers un nouveau prêt immobilier.

Le prix à payer pour l’hypothèque classique est inclus en général dans les frais notariaux puisque la démarche d’achat d’un bien quelconque doit se régler avec le notaire. Il y a également la caution d’assurance immobilière, se substituant depuis 2013 à la rémunération du conservateur des hypothèques. Le coût de l’hypothèque est de 0,05% du montant de la somme reçue en prêt, avec une augmentation de 20% (minimum huit euros) afférente aux droits d’enregistrement des garanties au bureau des hypothèques. Cela ne concerne uniquement que les hypothèques classiques.

L’hypothèque pour un rachat de crédit immobilier est le même principe que les autres prêts, car le service bancaire se protège aussi lorsqu’il nous prête de l’argent pour rembourser les autres crédits en réduisant les mensualités. La banque sait qu’elle peut, comme pour l’achat d’un logement, vendre votre bien pour récupérer l’argent si on ne respecte pas les clauses du contrat. Il faut aussi que la somme empruntée soit importante, on appelle d’ailleurs cette hypothèque  » regroupement de crédits hypothécaire « , n’hésitez pas à vous rendre sur un site de simulation de rachat de crédit anonyme avant de vous engager.